.MOI

Lutte contre la contrefaçon: le pari de la blockchain

13 avril 2018

Les travaux portant sur l’utilisation de la blockchain pour accélérer la lutte contre la contrefaçon émergent.

Les technologies fondées sur la blockchain permettent de vérifier l’authenticité d’un article, et ainsi d’exclure les biens de contrefaçon. L’objectif est simple : garantir la traçabilité d’un produit authentique depuis le point de fabrication jusqu’à la remise, selon le cas, au consommateur ou au patient. On sait combient la confiance du consommateur est durement gagnée et facilement perdue. La technologie blockchain apparaît donc souvent comme un moyen quasi-infaillible de gagner la confiance de l’utilisateur final.

Des institutions étatiques semblent reconnaître que cette technologie possède des qualités convainquantes pour contrecarrer efficacement le fléau de la contrefaçon.

Au sein de l’Union européenne, la Commission européenne et l’Office de l’Union Européenne pour la Propriété Intellectuelle (OEUPI) organisent conjointement un blockhaton. Dix équipes d’experts de la blockchain seront amenées à se confronter en vue d’imaginer des solutions efficaces pour contrer la contrefaçon. La compétition se déroulera du 22 au 25 juin 2018 à Bruxelles. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 30 avril 2018. Hâtez-vous! (#EUBlockathon2018).

L’Inde s’oriente dans la même voie. L’illustre et influent National Institution for Transforming India NITI Aayog, groupe de réflexion sur les enjeux de la société indienne, préconise le recours à la technologie blockchain pour circonscrire le fléau chronique de la contrefaçon de médicaments sur la péninsule. Selon le NITI Aayog, le procédé pourrait être à l’oeuvre dès 2019.

À ce stade, la recherche de procédés cryptés fondés sur la blockchain suscitent enthousiasme et espoir. Cependant, le succès de cette nouvelle technologie reposera, d’une part, sur une coopération robuste entre gouvernants, industriels et société civile, d’autre part, sur une information exacte et abondante de l’utilisateur final.

L’utilisation de traceurs fondés sur la technologie blockchain complètera remarquablement les outils de détection de contrefaçon en ligne.

A lire également :

← La Géorgie libéralise les règles du .GE

13 avril 2018 Les nouvelles règles édictées par le (...)

Fight Against Counterfeiting: Institutions Bet on Blockchain →

13 April 2018 Work on the use of the **blockchain (...)
.MOI
ICANN ACCREDITED REGISTRAR TMCH OFFICIAL AGENT VERISIGN ACCREDITED REGISTRAR RESTENA (.LU) ACCREDITED REGISTRAR CENTRANIC ACCREDITED REGISTRAR AFNIC ACCREDITED REGISTRAR EURID ACCREDITED REGISTRAR NOMINET ACCREDITED REGISTRAR FICORA ACCREDITED REGISTRAR RIGHTSIDE ACCREDITED REGISTRAR DONUTS ACCREDITED REGISTRAR ZA CENTRAL REGISTRY ACCREDITED REGISTRAR ZA CENTRAL REGISTRY : .AFRICA ACCREDITED REGISTRAR

Droits des détenteurs (ICANN)
Politique de suppression de domaine expirés
Conditions de service proxy
Conditions Générales de Vente
Conditions Particulières Noms de domaine
Réclamations