Toutes les actualités


Bon anniversaire .DE !

10/11/2016

Le .DE a fêté son 30e anniversaire le 5 novembre dernier. En effet, l’extension « pays » de l’Allemagne, le .DE, a été déléguée par l’IANA le 5 novembre 1986, parmi les 10 premières extensions pays existantes dans le monde. Les débuts de ce TLD ont été modestes: il aura fallu attendre 10 ans pour atteindre 20 000 noms de domaine enregistrés.

DENIC, une entreprise à but non lucratif, qui gère le .DE, a impulsé un dynamisme impressionnant à cette extension. En effet, aujourd’hui, le .DE est le troisième TLD dans le monde avec plus de 16.1 millions de noms de domaine enregistrés, après le .COM (127.3 millions) et le .CN (Chine, 19.5 millions), et 7.8 millions de titulaires. 93% des .DE sont enregistrés pas des résidents allemands, de sorte que la part de marché de l’extension nationale est importante et ressort à 65% en Allemagne, un niveau élevé au regard des autres pays, la part du .COM n’étant que 20%. Le trafic généré par le .DE est également hors norme avec 40 000 requêtes par seconde sur les serveurs de DENIC. Le dynamisme du .DE a favorisé l’essor de l’économie numérique outre-Rhin. Ainsi, déjà 20% du chiffre d’affaires du commerce non alimentaire est réalisé sur internet.

Pour rappel, l’enregistrement d’un nom de domaine en .DE est libre. Toutefois, il n’existe pas de procédure administrative hors contentieux pour ce TLD. Il est donc plus simple et moins onéreux d’enregistrer un .DE que d’initier une procédure judiciaire outre-Rhin.


Faut-il protéger davantage les nouveaux gTLDs géographiques ?

09/11/2016

Maintenant que la transition des fonctions de l’IANA au profit de la communauté internationale a été actée, l’ICANN concentre ses débats internes au renforcement, voire à la refonte, des politiques en place.

Au cours de la dernière réunion de l’ICANN tenue à Hyderabad, certains membres du GAC – Governmental Advisory Committee qui permet aux gouvernements nationaux de donner leur avis sur les problématiques de l’ICANN -, ont exprimé l’envie de voir les noms géographiques davantage protégés à l’avenir dans les nouvelles extensions de noms de domaine.

En effet, dans le premier round de nouvelles extensions, les dossiers de candidature pour des nouveaux gTLDs qui reprenaient les codes ISO géographiques ont été directement rejetés si les gouvernements concernés ne donnaient pas leur accord express. De même, pour les extensions reprenant des noms de ville telles que les .PARIS ou .LONDON, l’accord des gouvernements locaux étaient nécessaires.

Cependant d’autres noms géographiques n’ont pas été protégés. Ce fut le cas du .AMAZON, correspondant au nom du géant de l’internet mais fait également référence à celui de la forêt amazonienne.

En tant qu’organe regroupant les gouvernements, le GAC souhaite légitimement avoir le pouvoir d’établir une liste de noms protégés à l’avenir. Cette liste aurait vocation à s’appliquer en particulier lors du second round.

Restent à définir les critères pour l’établissement de cette liste dont, pour l’instant, les contours sont flous.

Les nouveaux gTLDs géographiques sont parmi les plus populaires, et cela devrait se confirmer lors de la deuxième phase de candidatures pour des nouvelles extensions. IP Twins peut vous aider à constituer votre dossier de candidature et pendant toutes les étapes jusqu’à l’ouverture de votre extension.

N’hésitez pas à nous contacter pour toute information complémentaire.


ROMULUS et NOMULUS

08/11/2016

NOMULUS et une nouvelle plateforme de registre de Google qui profite de l’adaptabilité et de la facilité d’usage de la « Google Cloud Platform ». Autrement dit, Nomulus « est un outil de type backoffice d’opération d’un registre ».

Nous sommes donc en droit de nous interroger, à l’instar de Jean Guillon dans son article paru sur Circle ID , « Nomulus est-il la réponse ?": Nomulus peut-il être considéré comme le fondateur d’un monde de nouveaux gTLDs indépendant des registres « backend » de la même façon, mutatis mutandis, que Romulus peut être considéré comme étant le fondateur de Rome ?

Pour reprendre les termes du même auteur « puisque Nomulus existe déjà […] pourquoi les candidats (à de futurs) nouveaux gTLDs devraient-ils gérer les aspects techniques de la gestion d’un registre alors qu’ils pourraient tout simplement choisir un fournisseur… comme pour l’enregistrement d’un nom de domaine ? ». Voir ici.

Voilà une bonne question qui reste pour le moment dans l’attente d’une réponse.


Verisign souhaite mettre en œuvre une base de données Whois « détaillée » pour les gTLDs .com, .net et .jobs selon une proposition de l’ICANN

04/11/2016

Un calendrier vient d’être publié par l’ICANN comportant le projet de transférer les trois derniers gTLDs vers un modèle standard de Whois détaillé avant février 2019. Le système devrait être opérationnel avant août 2017.

Le Whois « détaillé » est la base de données dans laquelle se trouve les enregistrements Whois complets pour chaque nom de domaine y compris les données de contact du registrant. Au contraire, le Whois « résumé » ne contient que les renseignements tels que les dates de création des noms de domaine, les « bureaux d’enregistrement commanditaires » et serveurs de nom.

Les trois TLDs de Verisign sont actuellement stockés dans des bases de données Whois « résumés » que l’ICANN prévoit de migrer depuis environ trois ans vers une base de données « détaillée ».

Selon le calendrier publié par l’ICANN, Verisign aurait l’obligation de mettre en œuvre une base Whois détaillée disponible pour tous les registres avant août 2017 pour les migrations groupées et les codes EPP. A partir du 1er mai 2018, les registres devraient fournir obligatoirement les enregistrements Whois détaillés et tous les enregistrements Whois existants devraient y être transférés avant le 1er février 2019.

Tous les registres ne sont pas forcément contents du projet. D’aucuns ont exprimés des inquiétudes vis-à-vis du transfert des données de leurs clients à Verisign. D’autres craignent que les lois de protection des données nationales empêchent les transferts internationaux de données groupées. Des observateurs ont également noté que Verisign pourrait utiliser l’argument des coûts de mise en place et de gestion du nouveau système comme prétexte pour augmenter les tarifs des .com actuellement figés.

La nouvelle proposition contient une clause permettant aux registres de demander une exemption à ces nouvelles obligations à condition d’apporter la preuve que le fait respecter les nouvelles règles les mettraient en conflit avec les lois nationales. Une telle clause irait évidemment à l’encontre des buts du projet de l’ICANN.

Des commentaires pourront être soumis par le public jusqu’au 1er décembre 2016.


Intérêt légitime – La roue tourne pour Jaguar Land Rover Limited

04/11/2016

Le 10 octobre 2016, le centre d’arbitrage de l’OMPI s’est prononcé à l’issue d’une procédure auDRP portant sur 175 noms de domaines sous des extensions Australiennes (majoritairement .com.au). Les noms de domaine reprenaient les marques « Jaguar », « Land Rover » ou « Range Rover » accompagnés la plupart du temps de termes descriptifs. La décision DAU2016-033 est disponible ici.

Le titulaire des noms de domaine arguait de la préparation d’un service de mise en relation de propriétaires des véhicules des marques concernées avec des prestataires comme des réparateurs ou des fournisseurs de pièces détachées. Les 175 noms de domaines avaient été réservés en vue du lancement dudit service. Cette affaire a permis de rappeler les critères permettant de déterminer l’intérêt légitime en cas d’usage de noms de domaine dans le cadre d’une offre de biens ou de services de bonne foi. Ces critères sont listés dans la décision D2001-0903 « Oki Data Americas, Inc. v. ASD, Inc. » (disponible ici). En effet, pour relever de l’intérêt légitime, une offre de biens ou de service de bonne foi en lien avec un nom de domaine doit :

  • Effectivement proposer les biens ou services relevant de la marque concernée ;

  • Utiliser le site lié au nom de domaine concerné pour proposer les seuls produits ou services de la marque concernée ;

  • Indiquer clairement la relation entre le titulaire du nom de domaine et le titulaire de la marque ;

  • Ne pas essayer de verrouiller le marché en empêchant le titulaire de la marque de refléter cette dernière dans un nom de domaine.

En l’espèce, le panéliste a considéré que la réservation de 175 noms de domaine relevait d’une tentative de verrouillage du marché, empêchant de qualifier l’intérêt légitime de ces réservations vis-à-vis du service décrit. Le panéliste souligne néanmoins que la décision aurait pu être différente en présence d’un nombre beaucoup plus réduit de noms de domaine.

Dans ce dossier, le nombre de noms de domaine réservés a joué en défaveur du titulaire des noms de domaine, malgré l’inscription de ces derniers dans la préparation d’un service supposé non contrefaisant. On peut rappeler, à ce titre, que Jaguar Land Rover Limited s’est vu récemment refuser le transfert du nom de domaine rangeroverchauffeur.com (décision disponible ici). Dans cette affaire, le panéliste avait estimé que le titulaire du nom de domaine remplissait les quatre critères mentionnés ci-dessus et avait donné raison au titulaire du nom de domaine.


Mise à jour de la procédure de changement de titulaire dans les gTLDs

04/11/2016

L’ICANN, autorité qui supervise le nommage au niveau international, a mis à jour sa politique de Transfert relative aux changements de titulaires.

Jusqu’à présent, le changement de titulaire de noms de domaines dans les extensions génériques était rapide et ne nécessitait pas de diligences particulières. La nouvelle politique implique que les changements de titulaires pour tous les noms de domaines génériques, y compris les nouvelles extensions de noms de domaine, soient** validés à la fois par l’ancien titulaire et le nouveau titulaire**.

L’ICANN a heureusement prévu une exception à cette règle : les bureaux d’enregistrement peuvent être des Agents Autorisés (Designated Agents) et auront la possibilité de valider les changements de titulaire sans que les clients n’aient à effectuer une quelconque opération de validation.

Dans tous les cas, il est important de noter que tout changement de titulaire entrainera désormais un blocage du nom de domaine contre le transfert d’une durée de 60 jours.

IP Twins sera bien entendu Agent autorisé, afin de faciliter les démarches de changement de titulaire voulues par nos clients. Comme l’ICANN le requiert, nos conditions particulières relatives aux noms de domaine seront mises à jour afin de refléter ce changement.

Cette nouvelle politique sera effective à partir du 1er décembre 2016.

Votre chargé de compte reste à votre disposition pour toute information complémentaire.


WhatsApp et Yahoo visées par les autorités européennes de la protection des données

04/11/2016

WhatsApp et Yahoo ont toutes deux fait l’objet d’un avertissement par les autorités européennes de la protection des données en vertu de violations des règles européennes de la protection des données personnelles.

WhatsApp a récemment changé sa politique de protection des données en partageant les coordonnées téléphoniques de ses utilisateurs avec sa société mère Facebook. Ce partage a été effectué pour des raisons non comprises dans les Conditions Générales de Whatsapp au moment de l’adhésion des utilisateurs concernés. Yahoo, de son côté, est responsable d’une part, d’une importante violation de données qui aurait permis la divulgation des identifiants de connexion de 500 millions d’utilisateurs et d’autre part, d’avoir transmis le contenu des emails de ses clients aux services de renseignements des Etats-Unis.

Les autorités de la protection des données des 28 Etats de l’Union Européenne ont publié un communiqué conjoint déclarant avoir demandé à WhatsApp de cesser tout partage de données de ses utilisateurs jusqu’à ce que « les protections légales appropriées puissent être assurées ».

Les mêmes autorités ont également adressé une requête à Yahoo demandant à cette dernière de communiquer tous les détails de la violation des données aux autorités de l’UE, de notifier les utilisateurs affectés par la divulgation des « effets adverses » et de coopérer avec « toutes les enquêtes et/ou investigations menées par les autorités de la protection des données ». Le communiqué a également déclaré que « les indications au sujet du scan des mails sont une source de préoccupation pour le WP29 et il est important de comprendre le fondement juridique et la justification d’un tel acte de surveillance, y compris comment ceci pourrait être compatible avec la législation de l’UE et la protection des citoyens européens ».

Le groupe de travail «article 29» (GT art. 29) (institué par la directive 95/46/CE du Parlement européen et du Conseil du 24 octobre 1995 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données) a également observé que les agissements de WhatsApp ont soulevé des questions sur la validité du consentement des utilisateurs.

Les autorités européennes peuvent imposer des amendes pour toute violation des règles communautaires. Ces amendes semblent cependant assez faibles comparé aux revenus des sociétés américaines concernées.

Les affaires Yahoo et WhatsApp seront examinées par les autorités courant du mois de novembre.


Amazon et les Sept Samouraïs

28/10/2016

Le 1er Novembre 2016, le Registre Amazon lance la sunrise de 7 nouveaux TLDs japonais. Il s’agit de :

.書籍 (.xn--rovu88b - équivalent du .book).

.クラウド (.xn--gckr3f0f – équivalent du .cloud).

.セール (.xn--1ck2e1b – équivalent du .sale).

.ストア(.xn--cck2b3b – équivalent du . store).

.ファッション (.xn--bck1b9a5dre4c – équivalent du .fashion).

.食品 (.xn--jvr189m – équivalent du .food).

.家電 (.xn--fct429k – sans équivalent concernant les appareils électroniques grands publics).

Enregistrer des noms de domaine en japonais est très judicieux pour votre stratégie marketing si vous souhaitez acquérir une reconnaissance sur le marché japonais, et peut aussi légitimement s’inscrire dans une politique de défense de votre marque à l’international.

A notre avis, les entreprises portées sur les produits de bouche, de la mode et les enseignes prisées par le public japonais ont tout intérêt à enregistrer les noms de domaine correspondant qui seront reconnus et appréciés du public japonais qui est peu sensible aux anglicismes internationaux et préfère son système d’écriture katakana.

IP Twins est un Registrar accrédité auprès d’Amazon pour commercialiser ces nouveaux IDN et vous pouvez dès à présent nous contacter à l’adresse info@iptwins.com pour enregistrer les vôtres.


FACEBOOK veut être au centre de la recommandation sociale

18/10/2016

Facebook qui a annoncé le lancement de son service de bots pour faciliter l’acte d’achat et la relation client (lien), continue sur sa lancée et tente de ravir à Google sa place de premier réflexe pour les services de recommandation en ligne.

En effet, Facebook a mis à jour récemment sa plateforme pour permettre à ses utilisateurs de partager des cartes sur lesquelles leurs amis peuvent pointer leurs recommandations, que ce soit des restaurants, des magasins ou des lieux publics. Cette fonctionnalité constitue donc un concurrent social à Google Maps qui ne permet pas de faire interagir ses amis lors de ses recherches pour trouver un commerçant. Facebook ne s’arrête pas là et enfonce le clou en lançant au même moment une nouvelle fonctionnalité permettant de prendre rendez-vous directement avec un commerçant ou de lui passer commande depuis sa page Facebook.

Enfin au niveau évènementiel, Facebook propose désormais un partage automatique des évènements de ses amis sur son fil d’actualité pour permettre d’organiser facilement ses futures sorties entre amis et propose de réserver directement les billets d’entrée d’un évènement sur la page de celui-ci.

Avec ces nouvelles fonctionnalités, Facebook regroupe ainsi sur sa plateforme tous les outils sociaux nécessaire à l’acte d’achat. Voici un développement qui risque de porter un coup à Google qui n’est jamais parvenu à percer sur le web social.

Nos services de surveillance réseaux sociaux chez IP Twins vous permettent d’ores et déjà de surveiller les pages Facebook accueillant ces nouvelles fonctionnalités.

Source


Sunrise et disponibilités générales de Novembre

28/10/2016

SUNRISE

Ouvertures de Sunrise

.食品 (“nourriture”) : 1er novembre

.書籍 (“livre”) : 1er novembre

.セール (« vente ») : 1er novembre

.ストア (« boutique ») : 1er novembre

.家電(« électronique grand public ») : 1er novembre

.クラウド (« nuage ») : 1er novembre

.ファッション (« mode ») : 1er novembre

.BABY : 2 novembre

Ces extensions ne sont pas restreintes et ne sont soumises à aucune modalité particulière.

Fins de Sunrise

.企业 (« entreprise ») : 12 novembre

.娱乐 (« divertissement ») : 12 novembre

.游戏 (« jeux ») : 12 novembre

.商店 (« boutique ») : 12 novembre

DISPONIBILITE GENERALE

.BLOG : 21 novembre


4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12

IP TWINS a été fondée au début de l'année 2002 dans le but de fournir aux titulaires de marques et à leurs conseils une offre de services de qualité relatifs aux actifs de propriété intellectuelle sur Internet.

ICANN ACCREDITED REGISTRAR TMCH OFFICIAL AGENT VERISIGN ACCREDITED REGISTRAR RESTENA (.LU) ACCREDITED REGISTRAR CENTRANIC ACCREDITED REGISTRAR AFNIC ACCREDITED REGISTRAR EURID ACCREDITED REGISTRAR NOMINET ACCREDITED REGISTRAR FICORA ACCREDITED REGISTRAR RIGHTSIDE ACCREDITED REGISTRAR DONUTS ACCREDITED REGISTRAR ZA CENTRAL REGISTRY ACCREDITED REGISTRAR

Droits des détenteurs (ICANN)
Politique de suppression de domaine expirés
Conditions de service proxy
Conditions Générales de Vente
Conditions Particulières Noms de domaine
Réclamations