Toutes les actualités


La racine de l’internet dépasse les 1500 extensions actives

07/10/2016

La racine de l’internet contient désormais plus de 1500 extensions actives. En prenant en compte les extensions nationales et territoriales, la barre symbolique des 1500 extensions a été franchie cette semaine par la délégation du .通販 (.shopping en Japonais) et du .DVR, pour « digital video recorder » - enregistreur vidéo digital.

Avec la transition des fonctions de l’IANA, ces deux extensions sont les dernières à avoir eu besoin, pour leur délégation, de l’accord de l’Administration américaine sur les télécommunications. Les nouvelles extensions de noms de domaine qui sont déléguées à partir de maintenant n’en auront plus besoin.

Ce chiffre marque le début de la fin du premier round de nouvelles extensions de noms de domaine et rappelle que le second round arrive plus vite qu’on ne le pense. Les titulaires de marques et les entreprises devront nécessairement se préparer encore une fois à cette nouvelle vague, dont les contours sont encore flous.


Fin du contrôle officiel des Etats-Unis sur l’IANA (et sur l’Internet)

2 octobre 2016

Le 30 septembre dernier à minuit, en dépit des menaces de blocage de certains élus américains, le contrat qui liait l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) et le ministère américain du commerce pour réaliser les fonctions de l’IANA (Internet Assigned Numbers Authority) a pris fin. C’est donc la fin de 18 ans de contrôle direct des Etats-Unis sur l’Internet.

Désormais, la gouvernance d’Internet est assurée par un modèle multipartite (multistakeholder) qui allie quatre collèges, le secteur privé (les entreprises), la communauté technique (ICANN entre autres), les gouvernements et la société civile. Les risques de contrôle de l’Internet par des gouvernements hostiles à la libre expression ou par des grands groupes privés semblent écartés par cette solution de gouvernance. Tous les détails de cette transition de gouvernance sont disponibles ici


Facebook lance son service de place de marché

04/10/2016

Le réseau social a annoncé le lancement d’une plateforme entièrement consacrée à la vente et l’achat de produits entre ses membres, afin de concurrencer les géants en la matière, comme eBay ou Amazon.

Selon les premiers retours, le service regorge déjà de nombreuses annonces de produits illégaux ou contrefaits. Or, Facebook ambitionne de devenir la première plateforme d’achat-vente entre particuliers. De quoi rendre encore plus nécessaire pour les entreprises de surveiller les places de marché et de prendre les actions nécessaires pour éviter toute atteinte à leur marque.

Pour l’instant, le service est exclusivement accessible aux utilisateurs résidant aux Etats-Unis, en Australie, au Royaume-Uni et en Nouvelle-Zélande, et il sera, à terme, étendu à l’ensemble des pays.

Vos équipes IP Twins travailleront à l’intégration de cette plateforme dans l’outil de surveillance des places de marché lorsque la plateforme sera disponible à tous. N’hésitez pas à nous contacter pour toute information complémentaire.


Des Etats américains veulent bloquer la transition des fonctions de l'IANA

30/09/2016

Le contrat liant l’ICANN au gouvernement américain sur les fonctions de l’IANA doit prendre fin le 30 septembre 2016, mettant un terme à un mouvement de privatisation du système de nommage d’internet, qui aura duré 20 ans.

Depuis sa création, l’ICANN a toujours été sous la tutelle du gouvernement américain. Naturellement, l’expiration de cette tutelle induit une indépendance complète de l’ICANN. Les opposants à la privatisation arguent du fait que cette indépendance permettrait à des régimes autoritaires d’interférer avec un internet qui devrait être ouvert et libre.

Cependant, certains états américains (Arizona, Nevada, Texas et d’autres) ont décidé de porter l’affaire devant la justice et d’attaquer l’administration américaine en charge des télécommunications, le Department of Commerce, ainsi que de hauts fonctionnaires du gouvernement fédéral, pour tenter d’empêcher la tutelle américaine d’expirer.

Ils soutiennent qu’en laissant ce contrat expirer, l’administration Obama ne respecte pas la Constitution américaine qui interdit de céder des biens appartenant au gouvernement fédéral sans l’accord du Congrés. Ils arguent également que la privatisation de l’internet induira une censure ainsi que des restrictions à la liberté d’opinion, protégée par le premier Amendement. Les requérants ont sollicité en urgence la prolongation des effets du contrat jusqu’au rendu d’une décision exécutoire.

Il y a également un risque, si cette prolongation est accordée, que des états impatients créent un système de nommage indépendant. Cela résulterait en plus de contrôle gouvernemental, et non moins, comme cela était prévu.


Sunrise et disponibilités générales d’Octobre

30/09/2016

SUNRISE

.CAM : 6 octobre au 5 décembre

OUVERTURES GENERALES

.DOCTOR : 24 octobre 2016


Nouvelle extension IDN en caractères chinois

Le 26 septembre 2016, Global Website TLD Asia ouvrira la période de Sunrise pour une nouvelle extension IDN en caractères chinois et sans contraintes:

网站 (.xn--5tzm5g) qui signifie .web (网站 signifiant "site internet" en chinois)

La période de Sunrise est une période d'enregistrement prioritaire pour les titulaires de marques ayant préalablement soumis les marques qu’ils souhaitent protéger à la "Trademark Clearing House". La période de Sunrise se déroulera pendant un mois jusqu'au 26 octobre 2016.

C’est ensuite que se déroulera la période d’accès anticipé ou Early Access Program (EAP) du 27 octobre jusqu'au 1er novembre 2016. Pendant cette période, l'enregistrement des noms de domaine sera ouvert à tous sur la base du "premier arrivé, premier servi" pour un coût supplémentaire.

Enfin, à partir du 2 novembre 2016 suivant la fin de la période d’accès anticipé (EAP), l'enregistrement des noms de domaine sera ouvert à tous (General Availability) également sur une base de "premier arrivé, premier servi" sans frais supplémentaires cette fois ci.

Les noms de domaine pourront être enregistrés pour une période de 1 à 10 ans en ASCII et IDN en caractères chinois simplifiés pour la Chine et en caractères chinois traditionnels pour Hong Kong et Taiwan.


.KP – fuite des données de la Zone

Le 19 septembre 2016, une erreur de configuration (corrigée depuis) sur un des serveurs nord-coréens hébergeant la zone DNS du .kp a accidentellement permis au projet TLD Records présent sur le site internet Github, de récupérer et publier les données relatives à la zone du ccTLD .kp. En Français : la liste exhaustive des noms de domaine sous extension .kp a « fuité » en raison d’une gaffe du registre Nord-Coréen.

Les informations collectées sont disponibles ici.

L’extension .kp compterait donc 28 noms de domaines « actifs ». Si ce nombre semble particulièrement faible à l’échelle d’un pays, ces noms de domaine ne sauraient, à eux seuls, résumer l’ensemble de « l’internet » Nord-coréen. En effet, sous réserve de restrictions que l’on devine sévères, rien n’empêche certaines entités nord-coréennes d’opérer des sites internet utilisant des noms de domaine sous des extensions autres que le .kp comme le souligne le site internet North Korea Tech. On peut par exemple citer http://www.uriminzokkiri.com/ : un site d’information et d’actualités utilisant l’extension .com et hébergé en Chine.

Par ailleurs, il faut rappeler que le registre Nord-Coréen n’est pas le seul à refuser de donner l’accès à la zone DNS qu’il gère. Certains registres à travers le monde, y compris en UE, refusent eux aussi de publier ces données en raison de règlementations locales.


Peu de prestataires d’emails et de réseaux sociaux permettent l’utilisation des IDN

23/09/2016

L'utilisation des noms de domaine internationalisés (IDN, ou caractères non latins) rencontre encore des problèmes techniques importants, en particulier avec les adresses emails. C’est la conclusion de la conférence TLDCON 2016 qui s’est tenue à Tbilissi, en Géorgie les 7 et 8 septembre dernier. Le Centre RU (Russie) organisait cette conférence, car la Russie avec 900 000 noms de domaine en cyrillique, est le plus gros marché des noms de domaine en IDN, en particulier avec le .RU en cyrillique.

Mais les problèmes techniques restent importants. En effet, il est quasiment impossible d’utiliser le cyrillique dans une adresse email ou dans les réseaux sociaux. Techniquement, le standard UTF-8 le permet, mais en pratique, les fournisseurs d’email et de réseaux sociaux ne l’utilisent pas, à l’exception notamment de Google avec Gmail. Le Centre RU veut attirer l’attention de la communauté mondiale sur le sujet des IDN et a lancé une pétition que l’on peut retrouver sur cette URL. A noter que les IDN chinois ne semblent pas avoir ce type de problèmes…peut-être est-ce seulement un problème de technologie chez les prestataires russes ?


Le Sénateur américain Ted Cruz, un nouveau Don Quichotte ?

Le 14 mars 2014, la NTIA (Administration nationale des télécommunications et de l’information des Etats-Unis) avait annoncé son intention de transférer son rôle de supervisions des fonctions techniques de l’IANA (Internet Assigned Numbers Authority) à la communauté multipartite (entreprises, gouvernements, associations, etc.). Ce processus de transition (connue sous le nom de « IANA Transition ») devrait se dérouler le 30 septembre prochain et est le résultat de plusieurs années de travail de l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), des autorités américaines et de l’IANA. L’objectif de cette transition est qu’Internet ne soit pas gouverné par une seule autorité, ni par des gouvernements, à l’instar des organisations internationales, comme l’ONU ou l’IUT.

Le Sénateur Ted Cruz reproche à cette nouvelle organisation des instances dirigeantes de l’Internet de pouvoir servir les intérêts de certains pays opposés à la liberté d’expression, comme l’Iran, la Russie, la Chine, etc. (Qui contrôle l’Internet ? Les phantasmes de Ted Cruz et la réalité). Or, cette affirmation est totalement erronée. En effet, la nouvelle organisation proposée à partir du 30 septembre permet à tous les acteurs (entreprises, gouvernements, associations, etc.) de participer à la gestion d’Internet sans qu’aucun d’eux puisse en prendre le contrôle.

En fait, la croisade de Ted Cruz est purement politique et populiste en vue des élections législatives partielles de novembre aux Etats-Unis. Par ailleurs, un éventuel retard dans la transition de la gouvernance d’Internet pourrait profiter aux pays opposés à cette nouvelle gouvernance multipartites (Iran, Russie, Chine, etc.) et qui préconisent une solution sous l’égide des Nations-Unies. Si c’était le cas, on voit mal la liberté d’expression en bénéficier…


Rencontrez IP Twins à la Conférence MARQUES du 20 au 23 septembre !

16/09/2016

IP Twins sera présent à la 30ème Conférence annuelle MARQUES qui se tiendra du 20 au 23 septembre 2016 à Villaitana, en Espagne.

Le thème de la conférence cette année est « Brands versus Trademarks – Trademarks versus Brands ».

IP Twins est spécialisé dans la protection des marques sur internet. Nous serions ravis de discuter avec vous de la meilleure manière de protéger vos marques en ligne. N’hésitez pas à nous contacter pour toute information.

IP Twins, not just another registration company.


3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11

IP TWINS a été fondée au début de l'année 2002 dans le but de fournir aux titulaires de marques et à leurs conseils une offre de services de qualité relatifs aux actifs de propriété intellectuelle sur Internet.

ICANN ACCREDITED REGISTRAR TMCH OFFICIAL AGENT VERISIGN ACCREDITED REGISTRAR RESTENA (.LU) ACCREDITED REGISTRAR CENTRANIC ACCREDITED REGISTRAR AFNIC ACCREDITED REGISTRAR EURID ACCREDITED REGISTRAR NOMINET ACCREDITED REGISTRAR FICORA ACCREDITED REGISTRAR RIGHTSIDE ACCREDITED REGISTRAR DONUTS ACCREDITED REGISTRAR ZA CENTRAL REGISTRY ACCREDITED REGISTRAR

Droits des détenteurs (ICANN)
Politique de suppression de domaine expirés
Conditions de service proxy
Conditions Générales de Vente
Conditions Particulières Noms de domaine
Réclamations