Toutes les actualités


Le .AU évolue : ouverture de la phase de consultations

18/10/2017

Les noms de domaine australiens vont connaitre leur plus grande évolution depuis plusieurs décennies, puisque le registre a décidé de l'ouverture prochaine des enregistrements .AU, en plus des habituels .COM.AU et .NET.AU.

S'il est déjà prévu que l'enregistrement de noms de domaine en .AU soit réservé en priorité aux titulaires de noms de domaine en .COM.AU et .NET.AU identiques, d'autres questions restent encore en suspens quant aux antériorités, aux droits de marque et aux termes interdits à l'enregistrement.

De la même manière, le registre n'a pas encore déterminé la durée de la période de priorité pour les titulaires de noms de domaine de troisième niveau, ni la date avant laquelle ces enregistrements devraient avoir été réalisés. L'objectif du registre est en effet d'éviter un effet de spéculation sur l'enregistrement de noms de domaine en .COM.AU et .NET.AU, dans le seul but d'obtenir des noms de domaine en .AU.

C'est la raison pour laquelle le registre australien a récemment ouvert une consultation publique afin de recueillir l'avis du grand public. La plupart des questions sont similaires à celles posées par Nominet lors de l'ouverture du .UK

La consultation est ouverte jusqu'au 10 novembre 2017, en suivant ce lien.

La date d'ouverture du .AU n'a pas encore été communiquée. Nous suivons cette actualité et vous ferons part de tout élément pertinent.


.XYZ est de retour sur le marché chinois!

17/10/2017

Cinq mois après avoir fait l’objet d’une interdiction par le gouvernement chinois, les noms de domaine sous .XYZ peuvent à nouveau être proposés par les hébergeurs chinois.

C’est en tout cas ce que proposaient les hébergeurs chinois West.cn et Net.cn qui annonçaient sur leur site internet le 25 septembre qu’ils étaient « très heureux » de reprendre les ventes.

XYZ.com avait révélé en mai que le nouveau gTLD étaient temporairement indisponible via les hébergeurs chinois, après que le gouvernement chinois ait suspendu leur license.

Selon certaines sources, cette suspension aurait été due à des vérifications d’identité. En effet, avant chaque enregistrement et utilisation d’un nom de domaine en Chine, un contrôle d’identité est effectué par une entité gouvernementale, le Real Names Verification (RNV).

Originale et universelle, l’extension de domaine « .XYZ » fait aujourd’hui partie des gTLDs les plus populaires avec 6,7 millions de domaines (+275% en 2016).

Cette extension désigne en effet d’une part les trois dernières lettres de l’alphabet et d’autre part les trois différentes générations : X (nés entre 1960 et 1980), Y (nés entre 1980 et 2000) et Z (nés à partir de 2000).

Cette extension multigénérationnelle conviendra donc à tout type de site.

N'hésitez pas à nous contacter à info@iptwins.com pour plus d’informations.


La procédure URS et les services de proxy

17/10/2017

Le système de l’Uniform Rapid Suspension (URS) présente certains avantages par rapport à la Procédure Unifiée de Résolution des Litiges (UDRP) notamment en termes de rapidité et de coût. Il présente toutefois un inconvénient majeur en ce qu'il ne permet que la suspension et non le transfert du nom de domaine litigieux.

Le système URS présente également un autre inconvénient important par rapport à l'UDRP. Contrairement à la procédure UDRP, la procédure URS ne prévoit pas la possibilité de modifier une plainte après soumission, c'est-à-dire lorsque le titulaire qui a été identifié dans la plainte comme un service proxy / confidentialité est divulgué. Par conséquent, cette procédure ne permet pas en pratique de démasquer les cybersquatters se cachant derrière le service proxy.

Au cours d'une procédure UDRP, la confidentialité est souvent levée et l'identité du titulaire du nom de domaine est divulguée. Le plaignant a alors la possibilité de modifier la plainte pour remplacer le service de confidentialité par le titulaire ou d’ajouter celui-ci en tant que co-répondant. Il est également possible de modifier ou d'ajouter d'autres éléments de fond, à savoir la mauvaise foi, qui peuvent apparaître à la suite de la divulgation du titulaire.

Cependant, étant donné que la procédure URS est destinée à des cas d'abus de marques caractérisés, elle ne prévoit aucune modification de la plainte une fois celle -ci déposée, contrairement à la procédure UDRP. Dans le cas où l'identité du titulaire serait divulguée au cours de la procédure, elle ne peut pas être ajoutée à la plainte. Il en va de même pour les autres éléments tels que la mauvaise foi qui ont pu être révélés du fait de la divulgation.

La procédure URS est certes plus rapide et moins coûteuse que la procédure UDRP. Cependant, dans les cas où la divulgation de l'identité du titulaire s’avère essentiel, il peut être plus judicieux de soumettre une plainte UDRP.

Pour plus d'informations, n’hésitez pas à contacter l'équipe IP Twins à info@iptwins.com


Statistiques des noms de domaine pour le deuxième trimestre 2017

17/10/2017

Selon le dernier Rapport sur les Noms de Domaine publié par Verisign Domain Name Report, le nombre de domaines de premier niveau (TLD) enregistrés au cours du deuxième trimestre de 2017 a augmenté de 1,3 million ou 0,4% par rapport au premier trimestre de 2017. Cela représente une augmentation de 2,1% par rapport au deuxième trimestre de 2016.

Les domaines nationaux de premier niveau (ccTLDs) ont connu une hausse d'environ 0,8% par rapport au premier trimestre de 2017 et de 2,6% par rapport à la même période pour 2016.

On compte désormais environ 331,9 millions de noms de domaine dans le monde et ce nombre augmente d'environ 6,7% par an.

Les cinq principales extensions les plus populaires sont actuellement : ".com" (129,2 millions), ".cn" (21,4 millions), ".tk" (19,1 millions), ".de" (16,2 millions) et ".net" (15,1 millions).

Le nombre de nouveaux gTLD est toutefois passé de 25,4 millions de noms à la fin du premier trimestre 2017 à 24,3 millions à la fin du deuxième trimestre. Cette diminution s'explique en grande partie par l'expiration d'un grand nombre de domaines spéculatifs ".xyz" enregistrés en 2016 et non renouvelés en 2017.

L'augmentation générale des enregistrements de noms de domaine est due en grande partie à une augmentation de l’usage d’Internet, des réseaux sociaux, du commerce électronique, des smartphones ainsi qu’à l'émergence de marchés en voie de développement tels que l'Inde.

L'équipe IP Twins est disponible pour enregistrer vos noms de domaine.

N’hésitez pas à nous contacter à info@iptwins.com


L'engouement des chinois pour les noms de domaine .vip

17/10/2017

L’extension .vip a connu une forte explosion ces dernières semaines. Récemment, MMX, le registre du « .vip » a annoncé que les ventes de noms de domaines en « .vip » ont permis de récolter 2,8 millions de dollars au cours des 10 derniers jours.

Cette explosion est en partie due au marché chinois. En effet, le top 5 des registrars ayant vendu le plus de noms de domaine « .vip » sont tous d’origine chinoise, détenant quasiment 75% du marché. A titre de comparaison, l'américain GoDaddy n'arrive qu'en 6ème position avec 3% du marché.

Par ailleurs, MMX a annoncé avoir vendu 200 000 noms de domaine en « .vip » à un seul investisseur chinois pour 1,3 million de dollars.

Enfin, la société a également déclaré que le taux de renouvellement des domaines en « .vip », qui ne sont lancés que depuis l'année dernière, dépassait les 75%.

Le nom de domaine « .vip » confère un caractère privilégié et peut être particulièrement intéressant pour les entreprises proposant régulièrement des ventes privées ou l'envoi d'informations limitées et ciblées.

Que vous soyez un prestataire de services haut de gamme ou que vous souhaitiez simplement donner à vos clients un traitement spécial, nous pouvons vous proposer l'extension « .vip ».

N'hésitez pas à nous contacter à info@iptwins.com.


Reverse domain name highjacking : une drôle de plainte, une décision attendue

14/09/2017

Le nom de domaine babyboom.com a récemment fait l'objet d'une procédure UDRP surprenante.

L'on peine à croire qu'un nom de domaine aussi générique puisse avoir fait l'objet d'une plainte. Mais la société N2COM, spécilisée dans la création de publicités vidéo a décidé d'attaquer le titulaire du nom de domaine, sur la base de leur marque BabyBoom qui désigne... des produits pour bébés et pour la puériculture !

En 2007, N2COM avait envoyé au titulaire une mise en demeure, à laquelle le Conseil du titulaire a opposé une fin de non-recevoir. Cinq ans plus tard, N2COM a tenté d'acheter le nom de domaine, et a formulé sa plus haute offre en 2015, à hauteur de 5.000 $.

En 2017, la plainte UDRP apparait donc comme un plan C pour N2COM.

Les Experts de l'OMPI ont rendu une décision laconique. Ils ont constaté qu'en 2012, N2COM a formulé une offre d'achat du nom de domaine sans alléguer de contrefaçon. Or la plainte a été déposée quelques mois après la clôture des négociations. La Commission administrative a donc conclu que la plainte avait été déposée de mauvaise foi, et l'a rejetée.

IP Twins peut vous aider à sécuriser vos noms de domaine. N'hésitez pas à nous contacter pour toute information à info@iptwins.com


.TECH part à Hollywood

15/9/2017

Sheeraz Hasan (stratégiste en marketing et publicité) vient d’annoncer le lancement de sa nouvelle entreprise « Hollywood.Tech ». L'entreprise vise à aider les entreprises technologiques à accroître leur notoriété grâce à l’appui des célébrités Hollywoodiens et les influenceurs sur les réseaux sociaux.

Hasan a bâti sa réputation en créant avec succès des campagnes de publicité sur les réseaux sociaux pour des entreprises du Fortune 500 grâce au parrainage desdites personnes célèbres. Il a également géré des campagnes publicitaires pour des marques de prestige, ainsi que pour des célébrités et des agences gouvernementales.

Son entreprise "Sheeraz.inc" travaille avec des marques dans tous les secteurs. "Hollywood.tech" se concentrera toutefois sur les entreprises de haute technologie cherchant à accroître leur notoriété commerciale grâce à l’appui des personnes ayant de l’influence sur les réseaux sociaux.

L'extension ".tech" a été lancée il y a deux ans par Radix et rencontre un succès auprès des sociétés de start-up technologiques, des experts en optimisation des moteurs de recherche (SEO) et des influenceurs sur les réseaux sociaux.

L'équipe d’IP Twins est disponible pour enregistrer vos domaines ".tech". N’hésitez pas à vous contacter à info@iptwins.com


Votre marque comme extension de domaine

15/9/2017

Excellent outil marketing pour n’importe quel entreprise, l’extension « .marque » ou « dot.brand » en anglais est un nouveau gTLD qui séduit de plus en plus.

Quelques chiffres : deux ans après leur lancement, on compte actuellement plus de 500 « .marque » dont 112 sont actifs et utilisent un total de 5500 domaines de second niveau.

Par ailleurs, les termes précédant le « .marque » les plus utilisés sont « home », « careers » et encore « support ».

Totalisant plus de 10% de tous les enregistrements de nom de domaine, le domaine bancaire et financier est fortement représenté dans l’espace « .marque ».

Ainsi, les principales entreprises utilisant le « .marque » sont actuellement cinq des dix plus grandes banques mondiales (Industrial & Commercial Bank of China, JPMorgan Chase, HSBC, BNP Paribas et Bank of America).

Les avantages d’un « .marque » sont nombreux notamment en terme de communication, d’image ou d’authenticité auprès des internautes.

Outre la possibilité pour une entreprise de bénéficier d’une excellente visibilité sur le web, l'utilisation des sites « .marque » permet aux entreprises et notamment aux banques de séparer leurs fonctions et de fournir à leurs clients des services répondant à leurs besoins spécifiques, essentiels dans une économie où les besoins bancaires sont plus diversifiés que jamais.

Que vous fassiez partie du domaine bancaire ou que vous souhaitez simplement fidéliser vos clients, nous pouvons enregistrer votre extension « .marque ». N'hésitez pas à nous contacter à info@iptwins.com.


Adieu WHOIS? Bonjour RDAP!

07/09/2017

L'ICANN s'implique dans la mise à jour du protocole Whois.

Un programme pilote à l'attention des opérateurs de registre et des bureaux d'enregistrement a été ouvert en vue de remplacer le Whois vieillissant, par le RDAP (lRegistration Data Access Protocol).

Selon l'ICANN, ce pilote a pour but de lister les grandes lignes de la mise en place du RDAP, d'établir une date butoir ainsi qu'un plan d'action pour la mise en place fonctionnelle du service RDAP.

Le protocole RDAP a la même fonction que le Whois actuel, mais il est basé sur des technologies plus récentes qui permettront une meilleure analyse des données et une comparaison plus facile des enregistrements dans différentes extensions ou par les différents bureaux d'enregistrement.

Néanmoins, le RDAP prévoit d'autoriser des contrôles d'accès différenciés : en fonction des politiques mises en place par l'ICANN, certains utilisateurs de Whois pourraient se voir communiquer moins d'informations qu'actuellement.

Le programme pilote doit durer jusqu'au 31 juillet 2018.

Nous vous tiendrons informés.


Le ZACR supprime les noms de domaine non-migrés

7/9/2017

Au mois de mai de cette année, IP Twins a informé ses lecteurs de l'intention du ZA Central Registry (ZACR) de supprimer, à partir du 1er septembre 2017, les noms de domaine se trouvant sur le Registre par Défaut «ORG.ZA» (et non pas ceux actuellement gérés par connexion EPP directe entre les bureaux d’enregistrement accrédités et le Registre).

L'avertissement est donc devenu réalité. Plus de 12 000 noms de domaine sont actuellement en cours de suppression et seront prochainement disponibles à l’enregistrement selon le principe du premier arrivé, premier servi.

Le ZACR a en effet migré ses noms de domaines vers un nouveau registre basé sur connexion EPP il y a quelques années et avait informé à cet époque ses clients qu'ils devaient migrer leurs noms de domaine vers un gestionnaire accrédité faute de quoi leurs domaines seraient suspendus à partir du 1er septembre 2016 suivis d'une suppression définitive un an plus tard.

Les titulaires ayant manqué de faire migrer leurs domaines les ont vus suspendus le 1er septembre 2016. Malgré des avertissements en temps et en ordre, 15420 domaines ont été suspendus pour non-respect des nouvelles règles. De ce nombre, environ 2500 ont finalement été migrés. Le reste (plus de 12000) sont actuellement en cours de suppression définitive depuis le 1er septembre 2017.

Une liste des noms de domaine supprimés peut être trouvée ici.

Les noms de domaine en ".CO.ZA" ne sont pas affectés par cette action, ainsi que les noms de domaine gérés par IP Twins.

IP Twins est un gestionnaire accrédité par ZACR et est disponible pour enregistrer vos noms de domaine «.org.za» et «.co.za». N’hésitez pas à nous contacter à info@iptwins.com.


1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9

IP TWINS a été fondée au début de l'année 2002 dans le but de fournir aux titulaires de marques et à leurs conseils une offre de services de qualité relatifs aux actifs de propriété intellectuelle sur Internet.

ICANN ACCREDITED REGISTRAR TMCH OFFICIAL AGENT VERISIGN ACCREDITED REGISTRAR RESTENA (.LU) ACCREDITED REGISTRAR CENTRANIC ACCREDITED REGISTRAR AFNIC ACCREDITED REGISTRAR EURID ACCREDITED REGISTRAR NOMINET ACCREDITED REGISTRAR FICORA ACCREDITED REGISTRAR RIGHTSIDE ACCREDITED REGISTRAR DONUTS ACCREDITED REGISTRAR ZA CENTRAL REGISTRY ACCREDITED REGISTRAR ZA CENTRAL REGISTRY : .AFRICA ACCREDITED REGISTRAR

Droits des détenteurs (ICANN)
Politique de suppression de domaine expirés
Conditions de service proxy
Conditions Générales de Vente
Conditions Particulières Noms de domaine
Réclamations